vendredi 10 février 2012

6- Places centrales avec Walter Christaller

La théorie des places centrales considère que l'espace économique est articulé autour de lieux centraux qui forment un système hiérarchisé.


video


Voici le lien pour télécharger la diapo animée :
La théorie des places centrale de Walter Christaller.

Pour un résumé de la théorie, vous pouvez consultez le cours du professeur BELHEDI "Les modèles de localisation des activités économiques" (le lien a déjà été donné dans un précédent message).

Vous pouvez aussi consulter l'annexe du document:
"Entre bords de mer et marchés ruraux".

19 commentaires:

  1. ASSEIL Angelot27 janvier 2013 08:35

    La théorie de Christaller stipule que les paces centrales sont organisées de facon hiérachique stricte.Les plus petites places dependant des plus grandes depuis les marchés periodiques jusqu'aux grandes metropoles.Moi je ne suis pas tout-à-fait d'accord avec Christaller du fait que les grandes places centrales ne peuvent exister sans les plus petites.Moi Je preferait dire qu'il y a interpedance des places centrales(petites et grandes) mais la dependance est plus grande pour les petites places vis-à-vis des grandes places.ASSEIL Angelot,3ème Année,FAMV-UEH.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le modèle qui aboutit à une hiérarchie stricte doit certainement pris avec des réserves; tout modèle doit l'être. Les développements de Christaller ont leurs limites. Ceux de Losch aussi. Par exemple, la question de la densité de la population est une donnée importante à prendre en compte tout comme le coût de transport.

      De toute façon, l'étude de ces modèles peuvent contribuer grandement à une la conception d'une politique d'aménagement du territoire plus rationnelle et plus à même de contribuer au développement économique, social et culturel.

      Supprimer
  2. je peux pas avoir le seuil de rupture en pourcentage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut cliquer sur la colonne G pour activer toute la colonne.
      Ensuite, clic droit sur G et "Formater les cellules".
      Enfin, cliquer sur l'onglet "Nombre" et choisir le formatage en %.
      J'espère que ça va.

      Supprimer
    2. Voici ce que j'ai retrouve sur un site, commentez en s'il vous plait : our Walter Christaller la figure géométrique de base du système des lieux centraux n’est pas l’hexagone régulier mais le triangle équilatéral. Il prend soin de le rappeler à l’aide d’un dessin où il précise qu’il ne faut pas partir d’une distribution initiale théorique des lieux en carrés mais en triangles équilatéraux (nicht die Verteilung, sondern die Verteilung (1933), not this distribution, but this distribution (1966)) pour que les lieux s’organisent en hexagones parfaitement réguliers.
      Or, il a été démontré en 1986 que cette affirmation géométrique est mathématiquement fausse[5].

      Les « principes de fonctionnement » déduits de la position des lieux centraux dans les « schémas » géométriques christallériens se veulent universels, c’est-à-dire valables partout à la surface de la Terre et fonctionnels à toutes les époques. Les lieux centraux sont représentés à l’aide des schémas dans un plan qui a les mêmes propriétés dans toutes les directions : c’est un espace isotrope. La construction des figures normatives des lieux centraux permet à Walter Christaller de déduire une figure de la précédente à l’aide de la construction : triangle équilatéral → hexagone régulier → nouveau triangle équilatéral de niveau supérieur → hexagone régulier de niveau supérieur, etc. (1933, 1966) : c’est un espace isomorphe.

      Supprimer
    3. maxon FLEURANVIL8 février 2013 10:55

      Dans la theorie des places centrales qui dit "que la distance impose des limites a la consommation d'un bien donné". D'apres cette theorie developpee par LOSCH et CHRISTALLER, quelle est la seule peut etre marché pour le developpement de notre pays;tout en tenant compte du relief et l'acces de transport?

      Supprimer
    4. A ce stade, ce n'est pas nécessaire de rentrer dans le détails de la polémique sur l'exactitude géométrique du modèle de Christaller. Car c'est bien un modèle, n'en déplaise à certains auteurs.

      Quant-à la tendance à rejeter Christaller parce qu'il avait adhéré au parti nazi ou celle de ne pas considérer Losch parce qu'il n'aurait rien inventé, laissez les de côté pour retenir ce qui peut être utile pour mieux comprendre la configuration démographique et spatiale des réseaux urbains.

      Supprimer
  3. Comment peut-on comprendre la réfutation de la théorie de Christaller par August Lösch?. En 1943, Lösch s’est donc contenté de dire prudemment ce qu’il pensait dans une note de bas de page en attirant l’attention sur le caractère erroné de la démarche de Christaller, pour Lösch le principe de communication est axionale. Les modèles christallériens développés par Christaller n’ont donc que peu de chose en commun avec une théorie de la centralité inspirée par les recherches d’August Lösch sur "l'ordre spatial de l'économie" ( Die räumliche Ordnung der Wirtschaft ). Est-il vrai qu'il n'existe pas de "modèle christallérien" de la centralité?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lorsque vous reprenez un texte qui n'est pas de vous, il faut citer la source. Sinon, c'est du plagiat; et le plagiat c'est du vol !

      Supprimer
    2. DIMANCHE Mackenson4 mars 2013 11:20

      j'oubliais de le faire;cetait www.wikipedia.org/theorie de christaller

      Supprimer
  4. Pensez vous que la formule de Christaller permettre de mieux comprendre la geographie du commerce?

    RépondreSupprimer
  5. rsergicam@yahoo.fr6 mars 2013 12:22

    Etant donné que le tranport joue un role primordial dans la commercialisation, quelle est selon vous les bienfaits d'un système de transport adéquat pour développer le commerce inter urbain? RENE serginio

    RépondreSupprimer
  6. SAINT-LOUIS Davidson6 mars 2013 12:47

    La géographie économique est l'un des plus probants moyens nous permettant de mieux explorer notre pays, les diverses collectivités territoriales (depuis le département jusqu'à la section communale), relativement a leur champ d'activité. .Celui ou celle qui veut vraiment prendre des décisions en faveur de ce pays doit se faire une idée de ce qu'est la géographie économique pour que ces dernières puissent réellement déboucher sur de potentiels changement dont les retombées seraient exposées au bénéfice de la communauté Haïtienne toute entière. C'est donc un outil fort et louable pouvant nous amener a une réflexion plus poussée sur plusieurs entités de développement qui sont reliées notre champ d'activité telles que: les routes agricoles, le transport et le marché.
    je suis pas d'avis que la formule de Christaller permet mieux de comprendre la géographie du commerce, car contrairement a la théorie de Losch sur les places centrales, celle de Christaller affirme que les petites places dépendent des plus grandes, depuis les marchés périodiques jusqu'aux plus grandes métropoles puisque, d'après moi, il existe une sorte d'action mutuelle entre ces deux niveaux de la même entité. Nous pouvons prendre pour exemple une grande ville nécessitant la présence de petites places pour écouler les produits que lui seule fournit.

    RépondreSupprimer
  7. JOSEPH Matino7 mars 2014 10:40

    Étant donne que dans la théorie des places centrales l'approche de Christaller se base sur une hiérarchie stricte, uniforme et tient compte aussi des axes routiers et celle de Losch est non uniforme et ne tient compte pas des axes routiers.Est ce qu'on peut considérer ces deux approches comme inverse l'une de l'autre ou sont-elles complémentaires?

    RépondreSupprimer
  8. LERISSON David7 mars 2014 10:59

    CHRISTALLER, dans ses approches,a tenu compte des axes routiers,dans ses hypothèses,les centres les plus avancés vendent les mêmes produits que ceux les moins avancés c'est ce qu'on appelle "la hiérarchie stricte". cependant Losch, dans ses approches purement théoriques n'a pas évoqué l'aspect routier,il y a une métropole qui vend tous les biens et services,les centres secondaires découlent des produits différents. cette approche mathématique traduit faiblement la réalité bien qu'elle réduit la hiérarchie stricte de Christaller. donc le fait de déduire la complémentarité de ces deux approches ne représente pas une erreur.

    RépondreSupprimer
  9. FAUSTIN Juxon10 mars 2014 07:15

    Est-ce qu'il y a une zone en Haiti qui constitue un modele pour la theorie des places centales de CHRISTALLER?

    RépondreSupprimer
  10. DANIEL Jacquelin H.14 mars 2014 05:13

    D’après la théorie de Walter CHRISTALLER,trois principes rendent compte de la relation entre les lieux centraux:le principe de marche,le principe de transport et le principe d'administration.Ces principes induisent un fonctionnement différent de l'ensemble de la hiérarchie structurée en réseau car à chacun de ces principes correspond une localisation distincte des centres en rapport avec la figure de base définie autour d'un lieu central de degré hiérarchique supérieur.

    RépondreSupprimer
  11. la loi de Christaller permet une bonne gestion des entreprises

    RépondreSupprimer
  12. La théorie des places centrales aide en effet à comprendre beaucoup plus le fonctionnement d'un réseau urbain, tout en tenant compte de la taille de la population et du cout de transport. Elle montre comment le facteur distance impose des limites à la circulation des biens. Un produit a alors une aire de marché par rapport au point de vente, celle-ci (aire) est déterminée entre autre par le cout de transport et la distance, qui en augmentant, augmente aussi le prix de vente du produit; ce qui diminue, de l'autre coté, la demande. Ainsi, à une certaine limite (distance maximum) il n'y aura aucune demande pour ce bien. Fanuel PIERRE, Étudiant 3e Année, FAMV

    RépondreSupprimer